jeudi 21 décembre 2017

Stage à Perwez, Belgique - 3/4 février


Je serai de retour à Perwez près de Bruxelles les 3/4 février 2018 au Budokan Kazoku pour la troisième fois. C'est toujours un grand plaisir de revoir mes amis belges, toujours accueillants, motivés et curieux de tout et je suis impatient de leur faire découvrir de nouvelles facettes de mon travail et de voir leur évolution.

Si les pratiquants belges n'ont rejoint le Nihon Tai Jitsu officiellement qu'il y a quelques années, le groupe de Perwez a dès le début fait d'énormes efforts pour apprendre le curriculum de l'école, notamment en se déplaçant dans de nombreux stages d'experts en France et en Espagne. Avec succès puisqu'Amélie et Christopher ont récemment rejoint Thomas et Daniel dans le club fermé des ceintures noires belges, et que Thomas devrait lui passer prochainement son 2e dan. Suivre leur évolution, même d'aussi loin, et pouvoir y contribuer ne serait-ce qu'un peu est une immense joie pour moi.





mardi 19 décembre 2017

Kaeshi Waza: les techniques de contre dans les kata de Nihon Tai Jitsu

mardi 12 décembre 2017

Stage à Nort sur Erdre - 17/18 février 2018

Je serai de retour à Nort sur Erdre chez Romain les 17 et 18 février, pour la 5e fois. Si je suis aujourd'hui plus demandé que je ne l'étais lors des premières éditions et qu'il devient difficile d'accepter toutes les invitations que je reçois, Nort sur Erdre reste pour moi un événement incontournable et un moment de l'année que j'attends toujours avec impatience.


lundi 11 décembre 2017

La technique Alexander

La technique Alexander, qui tient son nom de son créateur Frederick Matthias Alexander, est un processus qui vise à développer chez l’individu la capacité à éliminer ses tensions corporelles en réinitialisant le corps et le cerveau. La technique permet de corriger les schémas moteurs créés par la force de l’habitude, notamment sur des mouvements et des postures simples tels que se tenir debout, s’asseoir ou marcher.

L’idée derrière la technique Alexander est que de nombreuses douleurs chroniques sont liées à des mauvaises habitudes qui individuellement semblent négligeables mais qui mises bout à bout sur des décennies (comme une posture de mauvaise qualité devant son ordinateur) finissent par avoir un impact dramatique.

Me souvenant de propos de Kuroda sensei disant du bien de la méthode et appréciant l’idée qui sous-tend la pratique, j’ai voulu creuser le sujet et je me suis donc inscrit pour une formation de 5 semaines, l’occasion de voir à quel point ma pratique se rapproche du corps idéal décrit par la technique Alexander, et peut être si ça n’était pas le cas trouver de nouvelles idées qui pourraient éclairer ma pratique.



De grandes similarités

Disons le tout de suite, le pratiquant d’Aunkai ne sera pas perdu. J’ai d’ailleurs trouvé amusant de voir que la plupart du temps les élèves ne pouvaient pas verbaliser leur ressenti via aux modifications posturales proposées, car on a tendance à oublier que le travail que l’on fait sur nous-mêmes via la pratique est finalement peu courant.

Je n’ai pas vu d’incompatibilité avec Aunkai dans ce qui était proposé mais beaucoup de similarités dans le maintien de l’intégrité de la colonne vertébrale, la façon de s’asseoir qui rappellera certaines versions de TenChiJin, ou de marcher qui correspond à ce que j’expliquais dans mon précédent article. Je ne suis donc pas fou ou si je le suis, je ne le suis pas tout seul. De même comme en Aunkai j’ai trouvé intéressant le fait d’avoir un partenaire (ici le thérapeute) qui donne un retour physique sur la qualité du mouvement, permettant de se rééquilibrer.

Des points d’entrée différents

Si je n’ai vu aucune incompatibilité, j’ai en revanche remarque des points d’entrée différents de ceux que j’utilise d’habitude. L’importance de la tête par exemple, dont le rôle est peu mis en avant en Aunkai et qui est probablement l’élément crucial en technique Alexander. C’était intéressant car cette approche m’a donné de nouvelles idées pour aborder les tanren et la pratique martiale en général, sans y changer quoi que ce soit pour autant.

En parallèle, nous avons également étudié des exercices de « recalibration » et notamment un exercice pour décompresser la colonne vertébrale et réhydrater les disques. Extrêmement facile à mettre en place j’ai vite trouve cet exercice extrêmement intéressant puisqu’un simple regard dans le miroir m’a permis de noter une différence considérable dans ma courbure lombaire. Mon dos et en particulier mon bas du dos prennent de fait trop de charge, et il m’a toujours été difficile de détendre cette partie. Ramener le bas du dos « droit » impliquait donc d’effectuer une rotation du pelvis vers l’avant, peu naturelle et je crois contre-productive parce qu’elle cassait ma structure, et j’acceptais donc cette courbure qui restait la moins pire des solutions. Suite à cet exercice il m’est possible de garder le dos beaucoup plus droit tout en gardant mon pelvis neutre.

Suite à cette expérience je ne peux que recommander à n’importe quel pratiquant de jeter un œil du côté de la technique Alexander, que ça soit pour une séance ou pour une formation. Cela pourrait avoir des conséquences positives pour votre pratique mais aussi et surtout tout simplement pour votre corps. Et s’il y a bien une chose dans laquelle je suis convaincu que nous devons investir, c’est le corps dans lequel nous vivons.

jeudi 7 décembre 2017

Stage à Ambès (33) - 28 janvier

Je serai en Europe pendant un mois, de fin janvier à fin février, une occasion exceptionnelle pour moi de retrouver mes copains de tatamis et pratiquer avec eux. Un mois c'est beaucoup et peu à la fois. Peu car je reçois de plus en plus de demandes pour des stages et que si je suis très honoré de l'intérêt que reçoit ma pratique, il m'est difficile de pouvoir dire oui à tout, à mon grand regret.

Malgré tout, ce séjour sera l'occasion d'enseigner dans six dojos différents et dans trois pays! Sans compter les endroits où je me rendrai avec plaisir comme simple pratiquant.

Pour débuter cette tournée, je me rendrai dans la région bordelaise, à Ambès à l'invitation de Pauline Parra. Ce sera mon 3e stage en Aquitaine après St Loubès en 2016 et Aire sur Adour en 2016, et je suis ravi d'avoir l'occasion une fois encore de revoir les pratiquants de la région pour construire d'avantage sur ce que nous avons fait les fois précédentes. Premiers de ma liste ce sont aussi les élèves d'Ambès qui aura la joie de profiter de mon décalage horaire



vendredi 1 décembre 2017

Mon livre enfin en VF!

Je ne vous l'avais pas promis, il est enfin disponible!

Il y a un peu plus de deux ans, je publiais en anglais un e-book sur le Nihon Tai Jitsu, suivi d'une version papier début 2017 suite à des demandes répétées. Ce livret étant à l'origine conçu pour mes élèves et les ressources en français étant nombreuses, je n'avais pas pour ambition de le traduire, malgré la demande.

Faute de temps c'est un projet que j'avais volontairement mis de côté, la traduction étant une activité difficile et prenante, et étant moins excitante pour moi que d'articuler ma pensée de A à Z. Le projet est finalement redevenu une possibilité quand... Guillaume roux m'a gentiment proposé de m'aider avec la traduction. Après un temps certain de ma part pour finaliser le texte, les images et la mise en page, j'ai finalement pu sortir cette VF récemment et elle est désormais disponible sur Amazon.

Comme son grand frère anglophone, cet ouvrage n'a d'autre prétention que de présenter le curriculum technique jusqu'au shodan ainsi que des éléments historiques et d'étiquette qu'il me semble utiles de connaitre.