mercredi 7 octobre 2015

Naissance du Seishin Tanren Dojo

Si vous lisez ce blog, j’imagine que vous ne découvrez pas le fait que j’enseigne le Nihon Tai Jitsu à Hong Kong depuis un peu plus de trois ans maintenant. Vous ne découvrez probablement pas non plus que j’y dirige un groupe de travail d’Aunkai depuis un peu moins de deux ans. Vous savez déjà tout en fait.

Depuis quelques temps, le format du site web du dojo, ainsi que son nom (Nihon Tai Jitsu Hong Kong) me posaient problème, car ils n’étaient plus représentatifs de notre pratique. Nous faisons bien du Nihon Tai Jitsu, et il n’est pas question que ça change, mais placer Aunkai sous le nom Nihon Tai Jitsu me parait au mieux trompeur, au pire générateur de confusion et il me semblait important que les deux disciplines puissent avoir une visibilité équivalente sous un nom qui recouperait l’ensemble.

J’ai parlé de cette idée à Akuzawa sensei qui l’a accueillie avec plaisir et m’a aidé à trouver un nom. Nous nous sommes arrêtés sur « Seishin Tanren » (精神鍛錬, la forge de l’esprit) un concept qui me parle particulièrement. Le terme Tanren (鍛錬) en particulier, qui est très fréquemment utilisé en Aunkai pour décrire les exercices solo a une étymologie particulièrement riche. En Japonais, on peut voir l’utilisation du radical du métal 金 à deux reprises. En Chinois traditionnel (鍛煉)on peut voir que l’un des deux radicaux est celui du feu 火, encore plus intéressant à mon avis car tous les éléments de la forge sont présents. Le processus de forge permet notamment d’enlever les impuretés du métal, et c’est en travaillant le métal à force de répétition que l’on peut construire une lame de qualité.

Il en va de même avec le corps et l’esprit, et c’est par un travail de forge du corps que l’on peut en enlever les impuretés, les tensions et progresser. C’est aussi remettre en question son travail chaque jour et en forgeant le corps, forger l’esprit.

C’est dans cet esprit que nait le Seishin Tanren Dojo. Un lieu où l’on forge son corps et son esprit par la pratique du Bujutsu.

Je vous invite à jeter un œil sur le site du dojo, que j’ai essayé de faire le plus simple et moderne possible pour refléter notre travail. Vous pouvez aussi nous suivre sur notre nouvelle page Facebook.

3 commentaires:

olivier ROY a dit…

Salut Xavier. Tu peux être fier de toi et du travail abattu pour mettre tous cela en place. Tu es un exemple pour chacun. Encore bravo pour le résultat : site web,union des pratiques, état d'esprit... .

Xavier DUVAL a dit…

Merci Olivier, tes encouragements me vont droit au coeur. Le terme exemple est peut être un peu fort, je fais au mieux pour me donner les moyens de progresser en travaillant avec les contraintes existantes. Je suis encore très loin de l'environnement que j'aimerais avoir mais ça avance, petit à petit

Fred Lespine a dit…

Bon vent au nouveau Dojo !
Pas de doute de toutes façons sur l'investissement du "patron" ;)