mardi 3 décembre 2013

Retour sur quatre ans de Yoga

Je viens de réaliser que j'ai fait mon premier cours de Yoga il y a aujourd'hui 4 ans. Ma pratique n'a pas toujours été très intensive mais j'ai essayé de pratiquer au minimum 2-3 fois par semaine afin d'assouplir mon corps, en complément de la pratique d'Aunkai, de l'Aikido et bien sur du NTJ.

Après ces quatre années, si je n'ai toujours pas le corps d'un Yogi accompli, les changements sont notables: plus de problèmes de dos, meilleure verticalité, plus grande souplesse et plus grande conscience de mon corps. Il est difficile de dire ce qui vient du yoga et ce qui vient d'Aunkai à ce niveau, mais avec le temps ces deux pratiques sont réellement devenues complémentaires pour combler mes lacunes, et d'une certaine façon se sont enrichies l'une l'autre.

Depuis quelques semaines, je redécouvre ce que signifie avoir du temps libre, et mes entrainements se sont donc intensifiés pour me permettre de pratiquer chaque jour Yoga et Aunkai, mais aussi d'être sur les tatamis 5 jours par semaine. En ce qui concerne le Yoga, je suis passé récemment au Power Yoga, une version américaine du Ashtanga, un yoga dynamique et beaucoup plus physique que le Hatha Yoga. Je conserve une séance de Hatha par semaine pour travailler uniquement la souplesse. Pourquoi du Power Yoga? Déjà parce que j'avais l'impression depuis quelques temps qu'il était temps de redonner un peu de puissance physique à mon corps, mais que je veux conserver une approche holistique. Ensuite parce que ça reste du Yoga et que cela me permet donc de travailler plus que la puissance: la souplesse, l'équilibre, la respiration et le relâchement notamment. Le Power Yoga est une version plus "fun" du Ashtanga, ce qui permet d'essayer de nouvelles choses et de diversifier ses entrainements. Toujours agréable pour casser la routine.

Une des séances que j'apprécie particulièrement est celle-ci: "Taming the Dragon" de Bryan Jones. Relativement éprouvant physiquement mais un complément incroyable de ma pratique martiale.

Aucun commentaire: