lundi 30 décembre 2013

Bilan 2013

Les années du serpent sont traditionnellement des années de grands changements, et je souhaitais donc qu'il en soit de même dans ma pratique et dans ma vie en général. J'avoue ne pas avoir été déçu avec un mariage, une perte d'emploi et une pratique qui a complètement changé au cours de cette année. Avec deux séjours en France et trois au Japon au cours de l'année, sans compter les stages à Hong Kong, l'année a été chargée.

Hong Kong

J'ai pour la première fois tenu les comptes de mes entrainements d'Aikido et NTJ à HK. Avec 79 cours de NTJ et 71 d'Aikido, j'ai du passer environ 250 heures sur les tatamis. A ces heures s'ajoutent mes entrainements personnels quotidiens en Aunkai et Yoga, que je n'ai pas comptés.

C'était ma première année complète d'enseignement et j'ai vu de réels progrès chez mes élèves. Le cadre de nos cours a aussi fortement évolué puisque nous avons accès à un vrai dojo une fois par semaine, ce qui a encouragé le groupe à s'entrainer plus fréquemment. Si le groupe est resté relativement petit il s'est quand même agrandi au cours de cette année, et notamment avec la présence de pratiquants avancés, gradés dans d'autres disciplines qui ont activement participé.

L'année a aussi été l'occasion de participer à quelques stages et aussi d'en organiser un. Endo sensei est venu le premier, au mois de février. Ce stage ne m'a objectivement pas apporté grand chose à part des douleurs aux genoux et je n'ai pas accroché. Machii sensei est venu quelques mois plus tard et nous a présenté un magnifique travail au sabre et à mains nues, qui continue à éclairer ma pratique aujourd'hui. Enfin Romain et Patrice sont venus au mois d’août pour un stage commun Hankido / Nihon Tai Jitsu, l'occasion de se retrouver, d'échanger et de voir nos évolutions respectives.

Japon

J'avais commencé l'année par un séjour à Tokyo chez Akuzawa sensei, je l'ai finie de la même manière. Les changements entre les deux sessions ont en revanche été notables. En février, tout ou presque était incorrect. Mes postures étaient à revoir et j'étais incapable de bouger un seul élève d'Akuzawa sensei alors qu'eux me bougeait très facilement. Ce séjour me permit de comprendre de nouvelles choses que je me suis efforcé de mettre en place dans les mois qui ont suivi. En décembre, ma forme était bien meilleure et ma structure plus solide. Pour la première fois j'ai eu l'impression d'aller dans la bonne direction.

Comme l'an dernier, je suis allé à Kyoto pour le festival du Seibukan et du Soburen. Ce fut l'occasion de passer mon 4e dan, mais aussi de recevoir un prix assez inattendu pour ma démonstration lors du festival. Le tout dans des conditions assez particulières puisque me mariant la semaine précédente je n'avais pas tout à fait la tête à ce que je faisais.

France

Cette année a aussi été ponctuée par deux séjours en France. Comme à chaque fois je suis allé m'entrainer au Kishinkan/Masamune dojo, et pour la première fois j'y ai rencontré Léo Tamaki. Comme toujours j'ai passé un très bon moment à pratiquer l'Aikido et l'Aunkai dans ce dojo, dont la pratique est certainement l'une de celles qui me parlent le plus.

En avril, ma visite était motivée par le stage de Washizu sensei, du Gyokushin ryu. Un maitre dont j'apprécie autant les qualités martiales que la simplicité. Ce fut l'occasion de revoir tous mes amis du NTJ, mais aussi de comprendre certains principes déjà mis en avant par Akuzawa sensei deux mois plus tôt.

Enfin l'année s'est terminée par mon premier stage officiel en France, à Nort sur Erdre chez Romain. Un excellent moment dont je garderai surement un excellent souvenir pendant de longues années.

Vingt fois sur le métier...

Au cours de cette année, les choses se sont doucement mises en place. Initiées par Akuzawa sensei, je les ai progressivement comprises, jusqu'au premier déclic d'avril suite à mes entrainements avec Yannick/Leo et au stage de Washizu sensei. A mon retour à Hong Kong, j'ai pu reprendre à zéro ma pratique du NTJ pour y incorporer ces principes. Tout recommencer à partir d'une nouvelle idée m'a permis je crois de passer à l'étape suivante de ma pratique. Mon passage à Tokyo et le stage de Nort sur Erdre qui a conclu l'année m'ont ensuite permis de valider le travail de l'année et même de comprendre de nouvelles choses que je n'avais qu'effleuré, et ce notamment grâce aux nombreux stagiaires présents qui m'ont servi de cobayes.

Comme le disait Nicolas Boileau:
Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,
Polissez-le sans cesse, et le repolissez,
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. 

J'attends maintenant avec impatience l'année 2014, qui commencera forcément bien puisque je passerai les premiers jours à Toulouse avec Fred.


1 commentaire:

Fred Lespine a dit…

Une année martiale bien remplie, en effet :)
Je ne peux que te souhaiter la même, voire encore meilleure en 2014 !
Et je sais que tu as déjà du pain sur la planche ;)