lundi 7 octobre 2013

Enseigner à des pratiquants expérimentés



Samedi j’ai été contacté via Facebook par un pratiquant de Jujutsu souhaitant venir assister à mes cours. Nous avons un peu discuté et j’ai appris qu’il pratiquait le Jujutsu en Allemagne depuis 1989 et était 3e dan dans son école. Il n’en faisait cependant pas une affaire et me l’a dit simplement parce que j’avais posé la question. Au contraire même, il s’est excusé de ne pas avoir de keikogi et de ceinture blanche au premier cours mais m’a promis de s’équiper le plus rapidement possible et qu’il voulait juste apprendre.

Pour beaucoup de personnes, ces mots ne restent souvent que des mots. Beaucoup déjà malgré leur motivation sans doute sincère ne viennent pas au premier cours. Lui est arrivé 50 minutes en avance. Très sympathique, il s’est tout de suite intégré au groupe et a travaillé avec beaucoup d’attention. Il m’a avoué pendant le cours être un peu stressé car il avait peur de ne pas être au niveau. Je l’étais en réalité probablement tout autant car il peut être assez difficile d’enseigner à un pratiquant dont la coupe est déjà bien remplie. Les conditions du cours n’étaient pas non plus idéales. Une compétition de Judo ayant lieu au même moment, tous les tapis avaient été enlevés et c’est donc un cours sur les bases (nigiri kaeshi, te hodoki, tai sabaki, kata) qui a servi d’introduction.

Au final tout s’est très bien passé et il devrait rester avec nous au moins jusqu'à fin décembre. Peut-être plus s’il trouve un emploi à Hong Kong. La majorité de mes élèves sont aujourd’hui gradés dans une autre école (un 3e dan Toyama Ryu Iaido, un 3e dan jujutsu, une 2e dan taekwondo, deux 1er dan aikido, un 1er arnis). C’est une grande chance pour notre groupe puisque cela peut tirer tout le monde vers le haut, c’est également une chance pour moi d’avoir des gens expérimentés avec qui pratiquer.

Aucun commentaire: