vendredi 31 mai 2013

L’aventure continue


L’immigration hongkongaise a validé hier ma demande pour enseigner le Nihon Tai Jitsu au sein de la South China Athletic Association (il s’agit officiellement d’un travail à temps partiel, ce qui nécessite l’accord de l’immigration et de mon employeur). C’est une excellente nouvelle et probablement la plus grosse étape que nous avons franchie à ce jour. La SCAA est une très grande association qui a pignon sur rue et je n’ai pas de doute sur le fait que nous serons plus visibles avec eux que tout seuls. Cela concernera uniquement les cours du dimanche, et les cours commenceront normalement le 6 juillet. 


Les locaux de la SCAA a HK

Les débuts ont été chaotiques, après avoir été inexistants. Inexistants parce que les premières années il n’était pas question d’enseignement mais uniquement de pratique personnelle avec Fred.

Plus d’un après le départ de Fred, j’ai fini par accepter l’idée d’enseigner sans trop savoir par où commencer. Car pour enseigner il faut des élèves, et dans un pays ou le Jujutsu est forcément Brésilien il est difficile de se faire sa place.

L’étape MeetUp s’est avérée inefficace. Les élèves que j’avais à mes premiers cours au mois d’avril l’an dernier ont tous arrêtés après quelques cours. Une seule personne trouvée par ce biais a tenu plus longtemps, mais après 6 mois il a disparu dans les méandres de Hong Kong. MeetUp est un outil certainement très efficace pour organiser des évènements lorsque le groupe existe déjà, mais il s’est avéré assez peu utile dans mon cas (sans compter son cout assez élevé).

Fred m’a ensuite aidé à mettre en place un site propre et de qualité, afin d’avoir une vitrine plus sérieuse. Mes premiers élèves sont arrivés, mais à une exception près il s’agissait de personnes qui me connaissaient déjà et qui pratiquent encore aujourd’hui. Ils ont été rejoints par d’autres élèves motivés qui m’avaient eux trouvé via le site. Nous avons tenté de gagner en visibilité, notamment via une recommandation sur le site HK Accueil (destiné aux français vivant à Hong Kong), mais si j’ai été contacté a de nombreuses reprises, une seule personne a fait le déplacement et n’est jamais revenue.  

Aujourd’hui, une étape de taille va être franchie. Nous rejoignons le plus vieux dojo de Judo de Hong Kong, dans l’un des rares dojos fixes du territoire. L’école sera visible grâce à la taille critique de l’association et nous pourrons échanger avec nos amis Judoka. C’est aussi une étape pour moi car je souhaite implanter durablement l’école à Hong Kong et je trouverais profondément triste qu’elle ne me survive pas. Lui donner des moyens physiques est une étape nécessaire à ce niveau.

Aussi lent et chaotique que cela puisse paraitre depuis l’extérieur, nous posons ici les bases, petit à petit. Chaque étape nous fait avancer un peu plus et fait que l’aventure, chaque jour, continue.

3 commentaires:

Fred Lespine a dit…

Félicitations, ta ténacité et ton engagement paient. Je pense qu'effectivement une visibilité officielle sera un plus appréciable.
Bonne continuation ! :)

Xavier a dit…

Le travail paie toujours, ce n'est qu'une question de temps :) J'ai hate de commencer les cours la bas

GREG a dit…

Félicitations à toi, comme tu dis, le travail paie toujours !!!