lundi 15 avril 2013

Passage au Kishinkan: Aikido avec Yannick Le Fournis

Comme prévu, j’ai profité de mon passage à Paris pour aller m’entrainer au Kishinkan, et notamment aux cours de Yannick qui ont l’avantage exceptionnel (pour moi) d’être le matin. Je n’ai effectivement rien de particulier à faire pendant mes journées à Paris et si les gens sont souvent disponibles en soirée, il devient très difficile de trouver des créneaux pour s’entrainer.

Comme la dernière fois, j’ai passé un excellent moment, avec un enseignant passionné et passionnant qui a eu la patience de corriger mes (nombreuses) erreurs, notamment de posture mais aussi de me montrer des entrées qui ne sont pas naturelles puisque mon style favorise des entrées assez directes (je pense ici a katate kubi jime shiho nage/kote gaeshi par exemple que je n’ai jamais vu réalisées en NTJ). Nous avons également pas mal travaillé au sabre, que ça soit Aikiken ou Muso Shinden et je dois avouer que le travail des armes m’intéresse de plus en plus même si mon niveau y est plus que médiocre. Nous avons également vu des défenses contre sabre, ce qui - sorti du cote suicidaire - demande une grande finesse de placement.

Quelques techniques se sont retrouvées plus proches de ce que je pratique en NTJ, je pense à Kubi Nage (Atchi Mawashi) mais aussi à un sutemi et a une technique de viens-donc (hikitate). Les deux dernières suite à ma présence au stage de Washizu sensei, ce qui a donné un aperçu rapide d’une autre façon de faire de l’Aikido.

Sans aller dans le détail des techniques travaillées, ou des corrections apportées (qui n’ont d’intérêt que pour celui qui les reçoit), j’ai à nouveau beaucoup appris et c’est à regret que je suis reparti vers l’aéroport. Je n’ai malheureusement pas accès à cette finesse de travail à Hong Kong et il va être difficile de garder toutes les sensations en tête. Malgré tout, les choses rentrent petit a petit et j’ai bonne espoir que cette nouvelle brique se rajoute un jour au reste de l’édifice.

Aucun commentaire: