mardi 4 décembre 2012

Recyclage


Il y a peu de temps, Akuzawa sensei était en France pour sa visite biannuelle et la fameuse formation instructeur. Comme d’habitude j’étais absent, à mon grand regret. Cela fait partie des mauvais côtés d’être ici. Le bon côté est revanche est que Tokyo est plus proche que Paris et qu’Akuzawa sensei est particulièrement généreux et disponible.

J’ai grand besoin d’un recyclage, mon dernier passage à Tokyo date d’un an et demi et je n’avais participé qu’au cours classique dans lequel de nombreux exercices (hors des classiques) sont pratiqués. Il est assez compliqué d’en comprendre le sens et j’avais seulement réussi à en retirer une ou deux choses. Depuis j’ai eu l’occasion de passer au cours de Christophe Martin au Kishinkan, mais a nouveau ce ne fut que deux cours et même si les corrections m’ont aidé, cela fait déjà quelques mois et j’ai probablement besoin d’un retour complet de sensei et de conseils personnalisés.

Ça tombe très bien, je ne savais toujours pas quoi faire pour le nouvel an chinois. Je craignais que sensei ne soit pas disponible pour cause de jours fériés mais il semblerait que ça ne soit pas le cas. Au programme, le cours du samedi avec ses élèves et entrainements privés lundi et mardi. Je trouve les deux parties tout aussi intéressantes. D’abord parce que les élèves sont la meilleure preuve de la qualité de l’enseignement qui est dispensé. Tous ont acquis quelque chose et voir leur évolution au fur et à mesure des années est particulièrement intéressant. Ils sont tous aussi très sympathiques et n’hésitent pas à donner des conseils, conseils qui apportent beaucoup parce que leur niveau est plus proche du mien que celui d’Akuzawa et qu’ils ont probablement en mémoire le moment où ils passaient par là. Mais le cours privé en lui-même est un véritable boost, comme l’est certainement la formation intensive en France. Les exercices sont adaptés aux besoins individuels et les nombreuses explications permettent d’affiner sa compréhension.  

Tous les cours prives que j’avais faits avec sensei datent de la première moitié de 2010 (mars et avril). Ils m’avaient énormément apporté et clairement mieux sur les rails pour les années à suivre. Mais presque 3 ans après (un chiffre qui semble classique dans les arts martiaux), je crois qu’il est grand temps d’y retourner et de recadrer les choses.

2 commentaires:

Fred Lespine a dit…

Veinard et maso à la fois... :P

Xavier a dit…

J'ai tendance a croire qu'il faut un melange equilibre des deux pour progresser ;-)