lundi 10 décembre 2012

Le privilège de l ’âge


Je passe aujourd’hui le cap de la trentaine et je ne peux m’empêcher de penser à ce que mon père disait il y a 25 ans lorsque ce fut son cas : « je vais enfin être pris au sérieux au boulot ». Dans mon cas, plus qu’au boulot ou la question ne se pose pas réellement, c’est sur les tatamis qu’il pourrait y avoir une différence.  Car oui, indépendamment du niveau, les gens ont tendance à ne pas écouter un gamin, comme si l’âge était un critère de légitimité. J’ai pourtant pratiqué avec des gens plus jeunes que moi et beaucoup plus expérimentés, comme en Corée avec le fils de Me Ko Baek Young (qui devait avoir environ 25 ans et méritait sans le moindre doute son 4e dan).

J’ai d’ailleurs une anecdote amusante à ce sujet, que j’ai longtemps hésité à mettre ici. Lors du festival de la All Japan Budo Federation en septembre, de nombreuses photos ont été prises, dont bien sur certaines avec les représentants étrangers. Quelques jours après, lorsque les photos ont été mises en ligne, je n’ai pu m’empêcher d’esquisser un sourire en voyant que celles publiées étaient celles prises 30 secondes avant mon arrivée et que la légende stipulait qu’il s’agissait des « senior representatives ».  Je ne cours pas spécialement après la reconnaissance, et être présent à ce festival suffit à combler mon ego mais à ma connaissance, tous les participants étaient invités au même niveau, qu’il s’agisse de jeunes enfants ou de Kawano sensei. Il est d’ailleurs également amusant de voir que je ne me suis jamais fait snober par des asiatiques, mais c’est une autre histoire.

Aussi bête que cela puisse paraitre, je suis réellement curieux de la différence que l’âge pourra avoir sur ma crédibilité. Une solution serait peut-être de me faire pousser la barbe, mais il semblerait que ça soit assez compromis.

5 commentaires:

Fred Lespine a dit…

Bon Anniversaire encore gros lard !
Bah je ne suis pas surpris que les occidentaux soient parfois plus réticents que les orientaux envers la jeunesse. Avec des entraînements deux fois deux heures par semaine pour l'occidental moyen, atteindre un certain niveau prend plus de temps. D'où des doutes sur les jeunes pousses, aussi talentueuses qu'elles puissent être. Pour des asiatiques pour qui l'entraînement est quasi quotidien, c'est plus logique.;)

Xavier a dit…

Merci ;-)
Il y a peut etre aussi chez les occidentaux une reticence du fait que le grade est en partie lie a l'age, ce qui n'est pas toujours le cas en Asie (Kuroda a 20 ans en est un excellent exemple). Sans me considerer particulierement talentueux, ca me fait quand meme rigoler de me faire snober sur le seul critere de l'age

Fabien Miras a dit…

Salut Xavier,
C'est vrai que c'est un point de vue auquel peut de gens pensent: la reconnaissance de l'autorité en fonction de l'age. J'espère que tu nous tiendra informé de tes expériences!

Blog AMDP a dit…

Salut Xavier,
C'est vrai que c'est un point de vue auquel peut de gens pensent: la reconnaissance de l'autorité en fonction de l'age. J'espère que tu nous tiendra informé de tes expériences!

Xavier a dit…

Salut Fabien,
Je vous tiendrai bien sur informés mais il va surement falloir un peu de temps pour que je sente reellement une difference. J'imagine que ca n'arrivera pas du jour au lendemain mais au fur et a mesure de l'arrivee des rides et du blanchiment de mes cheveux!