mercredi 16 mai 2012

Lassitude

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt l’article de Fred sur le « Geek Martial », et j’avoue y retrouver de nombreuses choses. Mais bizarrement, bien au-delà de l’agacement ou de la déception, c’est la lassitude qui l’emporte dans mon cas.

Lassitude de ne vivre que dans des endroits où ma discipline n’est pas pratiquée. Lassitude d’être entouré par des gens qui croient que je fais du Ju Jitsu Brésilien. Lassitude au final de parler dans le vide, faute de trouver des gens intéressés par ce que je peux raconter. Dans un premier temps, ces contraintes m’ont probablement permis de progresser plus vite, en parcourant le monde et en touchant a de nombreux experts de disciplines différentes. Je ne regrette pas cette période, elle a fait de moi un geek martial, mais j’y ai rencontré des gens formidables, compris beaucoup de choses, et d’une certaine façon réalisé que progresser demande des efforts considérables.

C’est en revanche la période actuelle qui devient plus difficile. Alors que repartir de zéro ne m’avait jamais dérangé, je commence à trouver ca fatigant mentalement. Je n’ai rien contre le fait de vider sa tasse, bien au contraire, mais j’arrive à un moment où j’ai envie d’explorer certaines choses (notamment via Aunkai) et non pas découvrir les arts martiaux comme au premier jour. Il reste l’enseignement bien sûr, et c’est d’ailleurs la voie que je tente de prendre. Mais faute d’intérêt a HK (il n’y a aucun cours de Ju Jutsu japonais dans une ville de 8 millions d’habitants, c’est dire l’intérêt que ça suscite), cela s’avère compliqué. Mon dernier cours a d’ailleurs été un entrainement en solitaire, c’était bien la peine de louer une salle… J’espère avoir au moins une personne demain. Après tout, une personne suffit largement.

Je serai bientôt à Taiwan avec Fred et j’attends ce moment avec impatience. Ça sera surement un excellent moment pour se ressourcer et revenir sur les fondamentaux de ma pratique.

3 commentaires:

PAKPEIJU a dit…

Bah, on travaille mieux à deux geeks motivés, qu'avec une assemblée de bras cassés qui viennent là comme ils iraient à un cours de danse de salon (que je respecte par ailleurs)

GREG a dit…

J'ai lu également l'article de Fred avec intérêt et je suis d'accord avec toi.
Finalement peu de pratiquants voient la pratique martiale comme un style, un art de vivre, ce qui fait que l'on a pas les mêmes attentes pendant les cours.
Et on se retrouve face à l'incompréhension comme le soulignait fred.
Alors courage, après tout on pratique surtout pour soi.

Xavier a dit…

Merci à vous deux pour vos commentaires. Effectivement il vaut mieux être juste deux mais motivés et honnêtes (je crois qu’on en a bien fait l’expérience). Je suis tout à fait d’accord avec toi Greg, on pratique pour soi. Mais on peut pratiquer pour soi avec des gens et ça facilite quand même beaucoup la progression.

Cela dit, il faut rester honnête, j’ai la chance d’avoir un bon prof en Aikido qui a une excellente pratique corporelle et qui nous laisse tester différentes choses. Il ne m’a jamais fait une remarque sur l’angle de mes orteils. Mais à côté de ça je ne peux bien évidemment pas tester non plus tout ce que je veux, il faut que ça reste dans le cadre de l’Aikido (et c’est normal). C’est juste un peu frustrant.