mardi 28 février 2012

Finesse et frustration

L'Aikido est une pratique très fine, j'en conviens. Mais parfois trop. Hier encore, certains exercices exercices que nous avons pratiqués m'ont laissé dubitatif. D’une part parce que même si mes partenaires chutent, je n’y crois pas. D’autre part parce que j’ai moi même chuté par courtoisie alors qu’il m'était plus simple de rester tout simplement debout sans bouger. Et ce quelque soi le niveau des pratiquants ou la force qu’ils étaient capables de déployer. Le pire dans tout ça a probablement été quand la saisie de Uke a été comparée au kumi kata du Judo... J’ai eu une pensée émue en imaginant mes camarades de jeu tenter ça sur un Judoka. Je ne dis pas que ce mouvement est impossible, juste qu’il l’est pour l’ensemble des pratiquants qui étaient dans la salle (moi inclus), a l’exception probablement de l’enseignant. Ce qui implique qu’il y a probablement quantité de choses a faire avant d’en arriver la. En tant qu’Uke, je me pose toujours la question de la façon dont je devrais réagir. Jouer le jeu et finalement tomber tout seul, laissant mes partenaires se prendre pour Ueshiba, ou ne pas bouger et passer pour le gros con de service... en général je reste debout un court instant avant d’y mettre toute la bonne volonté du monde, mais ça ne fait qu’ajouter a ma frustration. Heureusement une pratique un peu plus vive s’annonce pour ce week-end. Ce retour aux sources va faire du bien.

10 commentaires:

PAKPEIJU a dit…

Si c'est de temps en temps ça fait partie des pétouilles qu'il faut accepter. Je crois que tous les Arts Martiaux ont les leurs: je me souviens du poing posé sur le genou en Wushu, censé parer les low-kicks :P
Oui il faut mentir un peu, faire semblant d'y croire... :S

Xavier a dit…

Le souci c'est que je ne suis pas certain que tout le monde soit conscient que c'est du pipo... et par extension il est difficile de savoir quand le partenaire chute par complaisance ou non

GREG a dit…

Bonsoir xavier,
c'est effectivement Le grand débat concernant l'aikido. Vrai art martial ou pas ? En ce qui me concerne j'ai pratiqué pendant 11 ans avant de me tourner vers le Wing Tsun et le Tai chi chuan précisément pour ces mêmes raisons.
Pour ma part, et j'en ai longuement discuté avec mon sensei d'aikido (qui est aussi mon sifu de tai chi, vous suivez ?), je (nous) pens(ons) que l'aikido est dans l'échelle "inférieure" des arts martiaux, je veux dire dans l'esprit.
Il ne faut pas oublié que O sensei était issu d'une époque où la pratique était dans l'hypothèse de vie ou de mort, qu'il avait un lourd bagage technique et il a voulu créer un art allant au-delà de cela.
Ce que je veux dire c'est que l'aikido n'est valable qu'avec une expérience du combat antérieure si on désire l'utiliser en self-défense.
Ce que je retiens de ma pratique, c'est qu'il ne faut pas prendre l'aikido pour ce qu'il est, c'est-à-dire un travail du corps qui permet de développer ses sensations et bien de d'autres choses. Mais il reste un art fabuleux pour peu qu'on ai la chance d'avoir un sensei qui a bien comprit son essence.

Xavier a dit…

Salut Greg,
Je suis tout a fait d'accord avec toi. Pour moi le principal probleme de l'Aikido repose dans le fait que ses pratiquants refusent d'accepter que la pratique d'OS a d'abord ete violente. Pour aller au-dela, il faut deja aller la... et quand on y pense tres peu de gens se retrouvent confrontes a ce genre de situations aujourd'hui

Je reste convaincu qu'il y a beaucoup a apparendre de l'Aikido, mais ma frustration reste malgre tout dans ce genre de moments

GREG a dit…

Bonjour Xavier,
je suis d'accord avec toi.
J'ai fait une erreur de frappe: j'ai écris 'il ne faut pas prendre l'aikido pour ce qu'il n'est pas" alors qu'au contraire il faut le prendre pour ce qu'il est.
Concernant tes propos sur ce que pense certains pratiquants, je ne me souviens pas l'avoir déjà entendu dans des dojo. Pour ma part, j'ai quitté l'aikido justement parce que je ne trouvais pas cet aspect martial (que je trouve dans le Wing Tsun aujourd'hui) mais j'ai énormement appris sur le travail du corps, le centrage, etc...
Mais pour garder ce travail, je me suis tourné en parallèle vers le Tai Chi où l'on retrouve beaucoup de l'aiki.
Bref, ce n'est pas l'art qui fait la valeur du pratiquant mais bien la valeur du pratiquant qui fait l'art.

Ps : comme toi j'ai un blog où je fais état de mes modestes recherches sur ma pratique.
www.henro.unblog.fr

À bientôt,
Greg

Xavier a dit…

En fait j'ai entendu les deux versions: "on fait un art martial hyper efficace" et "contraindre c'est mal", parfois par les memes...

Merci pour le lien! Je sens que je vais passer un bon moment sur ton blog

Bob a dit…

Aïkido = Voie de l'harmonie et de l'énergie.
Etre efficace en Aïkido c'est trouver ce chemin et le parcourir.
Les techniques inventées par Morihei Ueshiba sont les réceptacles contenant les principes permettant d'étudier la voie.
Cette recherche de la voie de l'harmonie et de l'énergie est une constante dans les philosophies traditionnelles asiatiques.
Les yogas, les qi gong et les taï chi sont des techniques qui n'ont pas étaient inventées par Morihei Ueshiba et qui pourtant servent également de réceptacles aux mêmes informations.
Pour autant quand vous serez enfin sur la voie, avec les techniques de M Ueshiba vous aurez la capacité de maîtriser martialement un adversaire belliqueux. L'inverse ne sera pas vrai, ainsi ce n'est pas l'efficacité martiale qui vous mettra sur la voie.
Si au bout de plusieurs années de pratique vous vous trouvez encore dans ce questionnement, je vous conseille de changer radicalement vôtre travail.
Abandonnez tout d'abord la vision occidentale du corps et demandez vous pourquoi les paroles de O Sensei n'évoque rien pour vous.
Demandez vous ce que peut bien vouloir dire "comprendre avec le corps".

Xavier a dit…

Je ne crois pas avoir indiqué que ces idées n'évoquaient rien pour moi. Je suis juste conscient que Ueshiba lui même a eu une pratique très dure avant d'en arriver là. Certaines techniques demandent une utilisation différente du corps pour fonctionner et celle ci ne s'acquiert pas comme ça.

Bob a dit…

Vous n'avez pas mentionné que les paroles de M. Ueshiba n'évoquaient rien pour vous; ce sont vos questions au sujet de l'Aïkido qui l'indiquent.

Xavier a dit…

Je n'ai pas réellement de questions au sujet de l'Aikido mais des questions au sujet de certains aikidokas. C'est très différent.

Cela dit Minoru Mochizuki lui même disait qu'il lui avait fallu 50 ans pour comprendre les paroles d'OS, je ne doute pas que vous soyez capables de comprendre plus vite que lui mais ça n'est pas mon cas. En tout cas, si je comprends le principe sur le papier (et que je suis prêt à reconnaitre que ça marche quand c'est fait avec le corps adéquat), je suis conscient que je n'ai pas encore ces capacités