mardi 9 août 2011

Aunkai / Akuzawa sensei - Tokyo Juin 2011

Profitant d’un voyage à Tokyo pour le boulot, je suis passé m’entrainer à Fujimidai. Pourquoi avoir attendu 2 mois pour en parler ? Tout simplement parce que c’était trop frais et qu’il m’a fallu du temps pour faire le tri. C'etait aussi mon premier passage depuis plus d'un an, mon corps a enormement changé depuis et j'avais besoin de corrections adaptées a mon nouveau corps. Besoin aussi de me faire recadrer apres un an de pratique solitaire.

L’entrainement chez Akuzawa sensei est tres différent de ce que l’on pratique en général chez soi, i.e. majoritairement Maho, TCJ et Shiko (plus Shintaijuku et autres Ashi Age). Et pour cause, ses élèves pratiquent également ces exercices chez eux, pas au dojo (ou du moins tres peu). A noter que nous n’avons pas non plus fait de push out, ni d’autres exercices de poussées. Mais alors que reste-t-il ?

Il reste beaucoup, énormément même. D’où mon indigestion et mon silence. Comme les fois précédentes, la première heure s’est concentrée sur des exercices avec gants et pattes d’ours, pour apprendre à sortir et a recevoir la force, dans différentes positions. Ensuite nous avons travaille de nombreux exercices de tsuki en déplacement (que je ne décrirai pas) ainsi qu’un exercice qui ressemble a du Xin Yi et qui permet de sentir l’enfoncement dans les kuas et le « rebond » pour renvoyer la force. Nous avons fini par les exercices type Tui Shou, comme lors de mes précédents passages.

Au final j’ai vu beaucoup de nouveaux exercices, mais peu que je garderai, tout simplement parce que je n’ai pas suffisamment compris les autres. Aunkai est une pratique fine, et il me semble préférable de faire moins de tanren et les faire correctement que le contraire. J’essaierai de travailler regulierement les quelques uns que j’ai compris. J’ai été impressionné par la progression de tous les élèves. La plupart étaient déjà solides il y a un an, mais rien de comparable avec ce que j’ai vu et touché cette fois. Difficile de suivre le rythme en étant aussi loin de la source.

Pour finir, un grand merci a Eric qui m'a aidé tout a long de la soirée a comprendre les explications d'Akuzawa!

2 commentaires:

budoshugyosha a dit…

A ton service ;-)

Xavier a dit…

J'insiste, je suis reellement convaincu qu'une pratique aussi fine qu'Aunkai est impossible a apprehender sans les explications qui vont avec, ou alors il doit falloir un paquet de temps...