dimanche 30 janvier 2011

L'ironie du sort...

A l'instar de Fred, j'ai souvent critiqué l'Aikido, ou tout du moins les Aikidokas, en particulier pour leur capacité à tomber tout seuls, même lorsque Tori effectue mal sa technique. Je n'ai pourtant aucun problème avec la discipline en elle même, que j'aime bien, et j'apprécie même beaucoup le travail de certains Aikidokas (à l'instar de Christian Tissier ou de Leo Tamaki), pour lesquels je n'ai pas de doute sur le fait que ce qu'ils font marche.

L'ironie, c'est que j'ai fait aujourd'hui mon premier cours d'Aikido. Fred étant parti, il semblerait que je sois la seule personne à HK intéressée par le Jujutsu et un travail avec partenaire me semble essentiel. Je suis donc allé à un cours d'essai avec un enseignant japonais, Nagai Sensei, élève de Endo sensei (lui même uchi deshi d'O Sensei), et j'avoue avoir apprécié. La structure du cours est relativement simple, avec un enseignant qui montre la technique plusieurs fois sans explication, avant que les élèves la travaillent. Il y a peu d'élèves (nous étions 7 aujourd'hui), mais un bon esprit et des choses vraiment intéressantes dans la façon de bouger. Au contact, Nagai sensei a un toucher très doux bien que ferme, très différent de ce que l'on peut ressentir au contact d'Akuzawa sensei mais vraiment intéressant.

Un gage de qualité est pour moi également la présence d'un élève japonais, Sandan en Yoshinkan, qui a remis une ceinture blanche et fait le trajet depuis Shenzhen pour s'entrainer le week end.

Je vais donc y retourner pour confirmer, mais il me semble de toute façon voir des choses intéressantes.

1 commentaire:

Pak Pei Ju a dit…

C'est ironique mais pas si surprenant puisque nous avons après tout un répertoire technique partiellement commun avec l'Aïkido.
Comme j'avais déjà fait mon coming-out ça ne me dérange pas "d'avouer" m'y remettre :P