vendredi 10 décembre 2010

Pas tous égaux devant les Tanren

Au fur et à mesure que je pratique les Tanren et que je comprends la méthode, je m'aperçois que certains exercices sont plus naturels pour moi que d'autres, mais que ce qui est naturel pour moi ne l'est pas nécessairement pour les autres (pour Fred par exemple, puisqu'il est le seul exemple que j'ai de visu).

Par exemple, depuis le début j'ai bien accroché sur Shiko, beaucoup moins sur Maho. Sentir l'équilibre sur une jambe et la notion de déséquilibre en latéral me semble en soi beaucoup plus simple que le déséquilibre sur l'axe avant/arrière de Maho et TCJ. Mon premier problème était probablement ma faible souplesse des hanches qui ne me permettait pas de réaliser la bascule nécessaire du bassin pour cet exercice. Cependant, même maintenant que ma souplesse s'est améliorée, j'ai du mal à sentir Maho et à tenir la position.

Pour TCJ, le problème est un peu moins frappant (peut être parce que je le fais en fin de séance, donc avec un corps plus chaud), au contraire je le réalise nettement mieux qu'avant, notamment en ayant réussi à réduire drastiquement l'ouverture des pieds.

Dans la pratique à deux, les mêmes constats s'imposent. Je tiens bien sur une jambe quand Fred me tire ou me pousse (« bien » est à relativiser par rapport à mon point de départ), en revanche absorber une poussée ou une traction en Maho reste encore délicat. Au contraire, je trouve Fred très solide sur ses pattes sur ce type de poussée. Sa pratique des Tuishou et avant ça du Judo n'y sont surement pas étrangères.

J'essaie donc depuis quelques temps de me forcer à faire plus de Maho, voire même des Maho squats pour essayer d'assouplir cette zone et de franchir un cap. J'espère aussi que la pratique du Yoga va m'apporter des clés pour résoudre ce problème, ou tout du moins dérouiller suffisamment mes hanches.

Aucun commentaire: