lundi 25 janvier 2010

Séminaire de FCS Kali avec Alexander Pisarkin

Découverte du FCS Kali ce week end a Hong Kong avec son représentant russe et quelques uns de ses élèves. J’avais vu pas mal de vidéos d’Alexander sur youtube et j’avoue avoir saute sur l’occasion pour voir tout ca de plus près.

Le stage s’est tenu sur deux jours, a raison de 5h par jour environ. Le premier jour s’est focalise sur un travail de bases mains nues contre couteau:
- tapping
- tapping + contrôle du bras
- 9 angles d’attaque du Sayoc + tapping

Un gros travail a été fait sur les déplacements, et j’ai pu constater a plusieurs reprises que j’ai une fâcheuse tendance à être trop penché vers l’avant. Définitivement le yoga ne peut que m’être bénéfique… Certains angles d’attaque se faisant avec des feintes, on s’aperçoit vite que même si l’attaque est faite lentement, il est assez difficile de la comprendre assez vite. Pas simple.

Le dimanche, nous sommes repartis sur les mêmes bases, avant de passer a couteau contre couteau. Exercices d’esquives en ne bougeant que le corps sur les 5 angles de base (4 diagonales + pique) en alternance, puis même chose avec une personne qui fait ces 5 angles pendant que l’autre utilise les 9 du Sayoc. Les coupes se font en haut et en bas ce qui a le mérite de faire pas mal bosser les jambes. On a ensuite fait évoluer l’exercice de sorte a ce que l’esquive et le contre se fassent dans le même temps.

On est ensuite passe sur une évolution du travail de tapping sur les 9 angles du Sayoc avec couteau. Chaque angle pouvant amener a un « Happy end ». Par exemple, j’amène mon partenaire sur le dos, il essaie de bloquer la lame pour ne pas se faire planter, j’appuie sur le bras a l’aide de mon genou en laissant tomber tout mon corps… Un travail très intéressant, mais j’avoue ne pas avoir accroché les techniques en elles-mêmes, trop bourrines et en force a mon gout. Autant j’ai trouve le travail de sensation et de déplacements du premier jour très intéressant, autant les applications m’ont un peu moins convaincu.

Enfin on a travaillé quelques désarmements, et j’ai été content d’en découvrir un que je n’avais jamais vu (alors qu’on revoit quand même souvent plus ou moins les mêmes choses).

Un stage sympathique donc, avec une équipe russe très agréable et compétente (c’était bourrin sur certaines techniques certes mais avec tout de même un très bon niveau général et un vrai souci d’efficacité). Ca m’a confirmé pas mal d’erreurs que je fais (notamment dans mes alignements) et montré une approche légèrement différente du combat au couteau. Un bon week end en résumé.

Aucun commentaire: