vendredi 12 juin 2009

A propos des techniques secrètes

C’est un sujet qui me fait bien rigoler depuis des années. On entend souvent des gens qui nous parlent de techniques secrètes, d’inities, en regardant ces inities avec les yeux plein d’envie ou en se plaçant en supérieur en tant que détenteur du secret.

Ma vision de ça, c’est que le seul secret des arts martiaux c’est qu’il n’y en a pas. Il y a juste des approches pédagogiques différentes et des niveaux de compréhension plus ou moins avances.

L’approche pédagogique

Toutes les disciplines n’ont pas les mêmes axes de travail et ne focalisent pas leur progression sur les mêmes points. Ainsi certaines choses qui ne seront étudiées qu’après 10-15 ans (au mieux) dans certaines disciplines pourront apparaitre des les premiers cours ailleurs. Henry Plee révèle ainsi des secrets comme ses « Pleesthenics » qui sont des exercices d’asymétrie, le but étant de faire des choses différentes a droite et a gauche et de rééquilibrer ses hémisphères cérébraux. En effet, l’hémisphère gauche est souvent très sollicite puisqu’il contrôle à la fois le cote droit du corps et la réflexion. L’hémisphère droit qui contrôle le cote gauche et la créativité étant souvent laisse de cote. Ce sont la des choses qu’on voit rarement dans les AM Japonais, même s’ils sont évoqués a l’occasion.

Au contraire, dans les AM Philippins, ce travail apparait des le début. Le travail du Sinawali (doble baston) a notamment pour but d’amener à l’ambidextrie. En l’occurrence je pense que le travail des armes, notamment de deux armes a la fois (avec un katana le problème se pose moins) favorise cet enseignement : on est facilement à l’aise avec ces mains, pas forcement avec des outils. Ca n’est donc ni réellement un secret, ni quelque chose qui nécessite un niveau de compréhension avancé, juste un choix pédagogique.

De même, certaines écoles comme le Systema attaqueront directement des principes de relâchement et de respiration. Les principes de l’école l’obligent à définir une progression et des priorités.

Différents niveaux de compréhension


Parfois ce qui est enseigne aux avances n’a rien de secret mais est juste lie a leur capacité à comprendre et a faire. Les AM sont la pratique d’une vie et leur complexité ne permet pas d’accéder à tous les détails en même temps. La technique sera donc dégrossie au fur et a mesure. Il s’agit juste de ne pas embrouiller le pratiquant et de lui donner uniquement ce qu’il peut digérer. Chaque chose en son temps.

Aucun commentaire: