lundi 8 juin 2009

Prendre possession de son corps

Une petite réflexion suite à une conversation que j’ai eue hier et qui n’avait rien à voir avec les Arts Martiaux. Il était en fait plutôt question de régime alimentaire et du fait de pouvoir résister a la tentation. Le corps gagnerait donc face à la volonté ?

Je crois que c’est en fait applicable à toutes les situations, martiales ou non. Trop de gens se laissent dicter leur conduite par leur corps : J’ai faim je mange n’importe quoi, j’ai mal j’arrête de m’entrainer, etc. A se demander quelle est la place des gens dans leurs corps : pilotes ou simples spectateurs. A ma connaissance ce qui nous différencie des bêtes c’est notre capacité a ne pas réagir par pur instinct mais a diriger notre corps par notre esprit. Je fais des abdos, j’ai mal. Et ? Mon corps va décider quand arrêter parce que je perturbe son petit confort ? Ben voyons…

S’entrainer c’est avant tout savoir se faire mal et forger son mental. Le corps et le cerveau reptilien ne doivent agir d’eux-mêmes qu’en cas d’extrême urgence, pour le reste ça dépend de nous, pas d’une quelconque fatalité. Un corps est un outil, vous vous feriez dicter votre conduite par un marteau ? Pourquoi l’accepter de votre corps dans ce cas ?

Il n’y a pas de fatalité, on part certes avec certaines cartes (talent inné, milieu social, etc.) mais le jeu dépend de nous. On n’a jamais vu des cartes jouer toutes seules au poker.

Aucun commentaire: