lundi 15 juin 2009

Et dimanche aussi…

Dimanche c’était couteau, mais pas KEAT comme d’habitude. N’étant pas nombreux a cause du temps, ca a été Pekiti Tirsia Kali. Un style militaire donc, ce qui implique des techniques un peu plus « expéditives » que ce qu’on fait d’habitude. Pas question de contrôler le bonhomme en face.

Je trouve ce système particulièrement intéressant, notamment pour ses saisies entre le pouce et la lame ou entre la lame et l’avant bras (prise pic a glace). Même avec des lames non aiguisées, ca fait quelque chose.

Avant le cours, le prof m’a montre quelques techniques avec Kerambit : un couteau génial parce que la forme arrondie de la lame permet de facilement contrôler et déplacer un membre. La lame n’était pas aiguisée, mais pourtant tellement fine que son simple contact sur la peau m’obligeait à suivre le mouvement. Ca donne une bonne idée de ce que peut faire ressentir le contact avec une lame tranchante : impossible de résister a une poussée sur le bras…

Aucun commentaire: