jeudi 14 mai 2009

Okinawa : a la naissance du Karaté

Pas de pratique martiale dans cet article, juste un bref retour sur mon séjour de quelques jours a Okinawa, ou j’ai pu aller dans les trois lieux mythiques du Karaté : Naha, Shuri, Tomari. Aujourd’hui les trois villages font partie intégrante de la ville de Naha. Le château de Shuri a été reconstruit et le port de Tomari existe toujours bien que plus moderne qu’avant.

Avant toute chose un bref retour historique. Ces trois villages sont à l’origine d’écoles différentes, ayant des principes différents (même si le Shuri-Te et le Tomari-Te reposent sur les mêmes origines). Naha était un village qui commerçait avec la région du Fujian au Sud de la Chine. Compte tenu de la topographie de la région (montagneuse), les styles du Fujian utilisent beaucoup plus les membres supérieurs pour ne pas mettre en danger leur équilibre. Shuri et Tomari ont bien sur été influences par ces styles mais également par ceux du Nord de la Chine (région plus plate) puisque les officiels chinois venaient au Château de Shuri, en passant par le port de Tomari (ou certains gardes du corps restaient). On retrouve donc dans ces styles une plus grande utilisation des jambes et des jambes souvent plus écartées.

N’étant pas un spécialiste de la question, je n’irais pas plus loin pour éviter de propager des erreurs. Je ne peux que recommander l’excellent livre de Lionel Lebigot : « Karaté d’Okinawa : Les sources du Fujian » pour en savoir plus. C’est a ma connaissance le meilleur ouvrage en langue française sur la question.

Pour finir deux photos du célèbre château de Shuri : une célèbre et une prise ce week end (pas eu le temps d'effacer les échafaudages, désolé).



Aucun commentaire: