lundi 23 mars 2009

Le Palm Stick ou Dulo-Dulo


C’est probablement mon arme préférée parmi celles que j’étudie en Arnis (ou tout au moins celle avec laquelle je suis le plus a l’aise). Elle a en effet l’avantage d’être très courte et facilement transportable, remplaçable le cas échéant par un stylo tactique ou une petite lampe torche. L’autre avantage pour moi, c’est que c’est l’arme qui se rapproche le plus d’un travail a mains nues : elle est très courte et non tranchante ce qui fait que la distance de travail n’est pas modifiée et la tactique est sensiblement la même.

Cela dit, cette arme présente quand même de nombreux avantages. Déjà en termes de dureté : on peut frapper plein pot au visage, l’arme présente une faible surface très dure, ce qui offre des avantages non négligeables. Pour peu qu’on choisisse un modèle avec des bouts pointus, ca peut faire de bons dégâts. C’est aussi très intéressant pour attaquer les nerfs ou les os : une frappe sur le dos de la main ou sur les doigts est particulièrement désagréable. On peut également l’utiliser pour faire des clés en crochetant. A ce niveau la peu d’avantages par rapport au fait d’être a mains nues, a part le fait de pouvoir coincer les nerfs entre l’arme et l’os.

Avec cette arme, on visera principalement deux types de cibles :
- cibles primaires : le visage
- cibles secondaires : bras et mains, de préférence ceux qui tiennent une arme.

Selon toute logique on commencera a attaquer une cible secondaire, qui présente l’avantage d’être plus proche (je percute le bras qui arrive), puis on passera directement a une cible primaire. Il s’agit donc de contre-attaque et non de défense, comme on le voit dans les Karaté d’Okinawa : En Arnis, on attaquera toujours le bras arme, d’abord avec son arme si on en a une, il ne s’agit pas de parade.

Bien entendu, les cibles ne se limitent pas à celles citées précédemment. Si après avoir percute le bras, mon arme se retrouve dans le plan inferieur, il peut être plus logique d’attaquer les cotes que d’aller chercher la tête…

J’aime particulièrement cette arme, car la transition entre ce qui se fait avec et sans est encore plus directe que pour les autres armes. C’est peut être chercher un peu la facilite, mais étant avant tout intéressé par le combat a mains nues, je me retrouve plus dans l’esprit de cette arme.

Aucun commentaire: