mercredi 12 novembre 2008

Karate Contact - D. Valera - 13 mai 2007


Comme tout le monde, je connaissais déjà bien Dominique Valera de réputation et je voulais voir ca d’un peu plus près. Grace a Thierry et au club de St Germain, j’ai donc eu l’occasion de me rendre en stage avec lui a Poissy. Le stage s'est divisé en travail traditionnel le matin, et initiation au contact l'après midi

Après un bref échauffement, on a attaqué sur les techniques. Travail d'enchainements à deux, pour se donner des automatismes, soit en attaquant (en mae geri par exemple), soit en défendant contre tsuki ou mae gei. Gros travail sur les « moteurs » et « outils », classiques chez Valera d'après ce que j'ai pu déjà lire ici. Ça paraît simple, malheureusement ça l'est pas toujours autant. D'autant plus que je suis souple comme un tronc d'arbre (et que je me suis réveillé avec la hanche a moitie bloquée, ca fait plaisir)et que je me suis souvent retrouvé avec un problème de distance (ben oui frapper en mawashi geri a la tête, ça demande un peu moins de distance qu'au corps).Puis travail des balayages, avec en passant une petite explication sur la présence de certains mouvements souvent incompris dans les katas de karate (bon y avait peu de karatekas dans la salle mais c'était quand même intéressant).

Tout ça bien entendu très physique j'ai du perdre 1L de flotte dans la matinée. Avec en plus de ça Valera qui nous chambre en disant qu'on tire la gueule, et que c'est un sport de jeunes (dit il en se calant un grand écart...)

Après midi, retour sur le tapis pour une initiation au contact, on enfile les protections, et début de travail pour sentir la distance. A nouveau gros travail sur les moteurs (épaules-hanches), et travail d'enchainements.
Apres environ 1h de ce travail, on passe par groupes de 3 et on travaille avec des élastiques. D'abord un qui tient l'élastique, un a l'intérieur et un devant lui. Celui a l'intérieur essaie de frapper celui qui est devant, pendant que l'autre le retient, on fait 3 allers retours. Plusieurs exercices s'enchainent comme ça pendant l'heure qui reste. Travail d'attaque pour l'un, de défense pour l'autre. Un travail intéressant où celui qui défend ne doit jamais bouger les pieds, l'autre est maintenu avec l'élastique doit foncer jusqu'à lui, frapper, puis l'ordre est donné de retourner en arrière, puis a nouveau foncer vers lui et frapper, etc.
enfin on a fini avec exercice de frappe du poing, retenu par l'élastique pour travailler les moteurs, puis exercices cardio toujours avec l'élastique

En bref un stage très intéressant même si j’ai pas mal morfle après, Valera est très sympa, et effectivement extrêmement technique. L’élastique est définitivement un super outil, j’ai d’ailleurs investi dans un grand élastique industriel depuis pour travailler l’explosivité et la direction de mes frappes, mais aussi pour travailler mes positions. C’est sympa, ca permet de travailler plus dur et de mieux se corriger (une erreur d’axe se repère nettement mieux)

Aucun commentaire: