vendredi 14 novembre 2008

Fighting Klass - Fabrice Fourment - 19 Fevrier 2007


La Fighting Klass est un concept crée par Fabrice Fourment, 2eme Dan de Karaté Kyokushin Kai et plusieurs fois champion international. Le principe est un stage gratuit de 3h ouvert a tous quel que soit le niveau et le grade (et c’est déjà pas mal), avec comme thème le Kyoku (même si depuis il y en a eu sur d’autres thèmes).

Le cours se divise en trois parties d’une heure :
- Condition physique
- Technique
- Combat

Petit rappel pour ceux qui connaissent pas, le Kyoku c’est pas un style de fillettes : quand on parle de condition physique ca rigole pas, et les règles de combat sont « viriles ». Pour résumer, pas de frappes des membres supérieures au visage (car il n’y a pas de gants), mais les frappes des membres inferieures y sont autorisées ; pas de coups d’arrêt au genou ; pas de frappe dans la colonne (plus dur a faire déjà). Pour le reste, pas de problème on peut y aller, et bien, le style recherchant le KO. Finalement c’est viril mais dans un cadre qui permet de protéger l’intégrité physique.

Je voulais venir à ce stage pour plusieurs raisons :
- j’aime beaucoup la forme du Kyoku, ca dégage beaucoup de puissance et de stabilité et je voulais voir ca de plus près
- j’apprécie le concept de stage ouvert a tous et gratuit, et je pense que si Fabrice se donne autant de mal, il est normal de venir si on en a la possibilité
- j’avais besoin de me faire remettre les pieds sur terre et de sortir du « Pan ! T’es mort ! » qu’on voit trop souvent a l’entrainement. Tester sa frappe sur quelqu’un et se faire vraiment percuter, une fois de temps en temps ca remet les pendules a l’heure.

Je ne saurai pas dire combien on était, peut être une centaine. Quelques ceintures noires de Kyoku qu’on repérait de loin, pas mal de ceintures blanches avec des keiko gis abimes… En ce qui me concerne, évidemment ceinture blanche, quand on vient pour prendre des coups, on fait profil bas.


Partie Physique

Peu de souvenirs de ce cote la, a part que j’ai perdu 2 litres d’eau. En gros on enchaine course, squats, frappes dans le vide, pompes sur les poings, abdos, etc. a un rythme effréné. On pourrait se dire qu’en une heure on va y aller plus doucement parce que c’est long, et bien non ! On y va même plus dur parce qu’ici pour combattre il faut être puissant et surtout être capable de se dépasser.
Moralite il reste 2h je suis mort, et je commence a etre inquiet sur ma capacite a tenir tout le long. Point positif : je vois personne faire le guignol, ca a l’air dur pour tout le monde.

Partie Technique

Alors la c’est le piège. C’est le moment ou on croit qu’on a une heure un peu plus peinard, alors qu’en fait c’est le moment ou on commence a se taper dessus.

J’ai de la chance j’ai un partenaire grade en Kyoku (comprendre : je vais avoir mal). Debut du travail par deux, l’un en face de l’autre on enchaine doubles coups de poings dans les abdos de l’autre. Ca pique un peu mais ca va.

Au bout d’une minute Fabrice nous arrête : « C’est n’importe quoi, vous frappez comme des fillettes. Votre partenaire vous le respectez donc vous le frappez ! ». J’ai beau être matinal… Bref c’est parti on cogne. Apres on passe aux pieds : Mawashi Geri tibia, intérieur et extérieur des cuisses, puis sur trois hauteurs. Les frappes du tibia se font a l’horizntale voire en descendant, jamais en montant. Mon partenaire a les tibias aiguises et me lacère littéralement la jambe. Heureusement pour le reste du corps y a des paos. Passage ensuite sur enchainements coup de poings avec pao, puis enchainements coups de poings et pieds avec paos. Impossible de dire combien de coups de poings donnes dans ce pao tant a droite qu’a gauche, ce qui est sur c’est que j’ai fini par perdre une partie de la peau de mes mains et que les marques ne sont pas encore tout a fait parties…

Dernier exo enfin, toujours par deux avec les paos, l’un allonge sur le dos genoux fléchis, l’autre au dessus, on frappe pendant 1 minute sans s’arrêter a coups de poings, 50 sec a rythme normal, 10 sec comme si on allait mourir. Il s’agit vraiment de se dépasser physiquement et mentalement, de toute façon si je m’écoutais j’aurais surement pas continué…

Partie Combat

Le principe est simple : 2 min de combat, 10 pompes, on change de partenaire à chaque fois, pas de temps mort. Les règles sont celles décrites en haut. Plusieurs consignes données en plus :
- si votre partenaire vous évite avec une frappe du pied a la tête, vous le remerciez parce que 1/ il vous a montre une faille 2/ il vous l’a pas mise et si vous le remerciez pas la prochaine fois il la mettra
- si on arrête un combat, on va sur le banc et c’est fini

J’ai enchaine pas mal de combats avec des niveaux plus ou moins élevés, quelques personnes de l’équipe nationale de Kyoku m’ont gentiment aplati leur tibia sur le fronc, le célèbre JCM (pratiquant depuis une trentaine d’années) toujours avec sa ceinture blanche m’a doucement fissure une cote en frappant 5 fois du poing au même endroit exactement (je suis sur qu’il l’a fait exprès). J’ai pu me rendre compte que mes frappes n’avaient pas tellement de puissance vu les rictus de certains d’entre eux pendant que je m’acharnais. Au contraire, je me suis souvent fait étendre par leurs frappes.

J’ai du arrêter a un combat de la fin, je ne sais plus exactement pourquoi d’ailleurs.


Bref un super stage, éprouvant, dur, douloureux mais qui a comble mes attentes : je me rends mieux compte maintenant de ce que ca fait de mettre un impact et d’en prendre un. J’apprécie vraiment le style, qui correspond mieux a ce que j’aime dans le Karaté que ce qu’on voit en Shotokan notamment : des positions hautes, des frappes appuyées et avec les tibias, données avec moins de distance (plus adapte a ma pratique donc), une vraie puissance de frappe et un entrainement au renforcement.

Aucun commentaire: