jeudi 6 novembre 2008

Daito Ryu Takuma Kai - Me Araki - Fevier 2008


Fevrier 2008, en partenariat avec l'Ecole Française de Nihon Taï Jitsu, stage de Daito Ryu Aiki Jujutsu Takuma Kai avec Maitre Araki à Paris. 180 participants étaient présents, venus des quatre coins de la France, mais également d'Espagne, du Maroc, d'Algérie, de Finlande et de Hongrie.

Ce stage m’intéressait fortement a plusieurs titres :
- il s’agit de l’une des plus anciennes Koryus encore enseignées, et probablement la plus célèbre d’entre elles
- Minoru Mochizuki (a l’origine du NTJ) a été l’élève de Me Ueshiba, lui-même l’élève de Sokaku Takeda, maitre légendaire du Daito Ryu et qui a codifie l’école.
- Le Hapkido vient de Me Choi, élève de Sokaku Takeda, titulaire du Menkyo Kaiden selon l’histoire, et qui dit ne rien avoir change techniquement la discipline
- accessoirement revoir les copains du NTJ, St Germain, les marseillais et les toulousains entre autres

Etant donné le nombre de techniques vues, mon incapacité à vous les redécrire dans l'ordre et le manque d'intérêt que ça aura, je vais surtout parler de mon ressenti par rapport à ma pratique.

Le travail a été réalisé à la fois à genoux et debout, et se font très souvent en utilisant le tranchant de la main plus qu'en saisissant. Uke au contraire maintient sa saisie tout le long et résiste. Ce travail m'a permis de bien approcher les notions de déséquilibre, d'action réaction, etc. De plus, le fait de travailler sans saisir mais juste en pression avec le tranchant oblige à être beaucoup plus précis puisqu'une erreur se ressent immédiatement.

Beaucoup de techniques ont été travaillées, pour la plupart très techniques, mais avec heureusement des experts Japonais très présents pour nous montrer les détails.

Ressenti par rapport à ma pratique en NTJ

Les mouvements sont plus durs, mais probablement aussi parce que le travail effectué était très éducatif, recherche du déséquilibre, travail sur la structure du corps de Uke. Dans l'ensemble même si les techniques effectuées sont proches je n'ai pas retrouvé le même esprit. C'est pour moi un travail très fin et très complémentaire de ce qu'on travaille habituellement. Par exemple on ne viendra pas réaliser la technique avec le tranchant mais toujours (ou presque) avec une saisie en NTJ.

De même, en NTJ, on cherchera plutôt à dégager la saisie (ou a rentrer une technique directement), alors que là on la conservera tout le long avec un partenaire qui joue le jeu pour ne pas relâcher la pression. En gros si le partenaire ne joue pas le jeu, il n'y a rien, mais je ne pense pas que les techniques aient été montrées pour leur efficacité en tant que telle.

Ressenti par rapport à ma pratique en Hapkido-Hankido


Le Hapkido venant du Daito Ryu et le Hankido étant très proche de l'Aikido, j'ai vu beaucoup de similitudes dans les techniques. Plus directes qu'en Hankido mais les mêmes principes de structure et de déséquilibre. Notamment pour des techniques correspondant aux 7eme et 11eme forme Hankido (Tori passe en Kiba Dachi, jambe avant derrière les deux jambes de Uke, bras devant son corps)

Ressenti par rapport au cours d'initiation effectué 2 semaines avant (Daito Ryu courant Daito Kai)

Deux semaines avant,je suis passé au club de Vanves pour découvrir le Daito. Il s'agit de deux branches différentes mais j'ai trouvé l'esprit assez proche (cependant je n'en ai certainement pas assez vu pour noter des différences notables). Certaines des formes que nous avons travaillées sont les mêmes que celles qu'Aymen m'avait montré. Dans les différences que j'ai pu avoir, elles me paraissent plus dues au contexte: un premier cours a Vanves, un stage de découverte pour des gens d'une autre discipline ce week end. De plus, en un week end on a beaucoup plus de temps pour voir des choses qu'en une heure et demie.

Enfin voilà, un stage particulièrement intéressant, avec des gens motivés et que l'on ne voie malheureusement que trop rarement pour cause d'éloignement géographique, et une équipe japonaise d'une très grande qualité technique et très agréable. J'espère avoir l'occasion de retravailler avec eux.

Aucun commentaire: